Violence conjugale : le Québec a encore fort à faire

04 Octobre 2017

Chaque année au Québec, environ 12 femmes perdent la vie aux mains de leur conjoint ou ex-conjoint et plus d’une trentaine d’entre elles sont victimes de tentative de meurtre.

C’est malheureusement devenu une manchette courante au Québec : une femme est assassinée par son conjoint après avoir mis fin ou tenter de mettre fin à la relation de couple.

L’animateur Bernard Drainville s’est questionné à savoir si le Québec en faisait assez pour protéger les femmes de leur conjoint violent. Pour éclairer sa réflexion, il s’est entretenu avec Manon Monastesse, directrice provinciale de la Fédération de ressources d'hébergement pour femmes violentées et en difficulté du Québec.

Source